L'église
Les chapelles
Les oratoires
Les croix

Les oratoires

Histoire des oratoires

L'oratoire, au XVIIe siècle, est, dans une maison, une pièce destinée à prier Dieu. Dans la Savoie rurale, une humble construction au bord d'un chemin peut rappeler au passant que, s'arrêtant là, il peut parler à la Vierge, aux saints, et même solliciter quelques indulgences.

Oratoire vient du latin "orarer" qui veut dire "parler". On dénombre 1374 oratoires en Haute-Savoie, ce qui place le département au premier rang pour la richesse en oratoires dans toute la France (Sources : oratoires du Genevois par Charles et Sabine COURTIEU).

Ils sont particulièrement nombreux en zone de montagne, peut-être en raison d'une tradition religieuse très forte et d'une expression de la dévotion populaire.

Quelles motivations ?

L'existence d'un oratoire est souvent la conséquence d'un voeu ou d'un remerciement pour une guérison, ou encore la commémoration d'un évènement dramatique, collectif ou personnel.

Certains sont édifiés pour demander la protection de tous les fléaux naturels, comme les avalanches, les éboulements, les innondations... Parfois, c'est dans un but d'exorciser un lieu maléfique. Parfois des particuliers érigent un petit oratoire à la mémoire d'un fils mort à la guerre ou en montagne. Dans d'autres cas, dans des passages difficiles, l'oratoire est là pour rassurer.