L'église
Les chapelles
Les oratoires
Les croix

Les chapelles de La Clusaz

En milieu rural, les chapelles ont une grande importance en raison de l'habitat dispersé. La paroisse de La Clusaz est en effet trs étendue, du fin fond de la vallée des Confins au col des Aravis en passant par le plateau de Beauregard. Si l'on peux y célébrer l'Eucharistie, ce n'est pas le cas des baptèmes, des mariages et des enterrements. En fait, c'est surtout ce que l'on peut y faire dedans qui la diffère de l'église paroissiale.

Chapelle des Aravis (col des Aravis)

Cette chapelle, dédiée à sainte Anne, fut fondée par Pierre-François de Belletour, seigneur de Flumet, en 1624. Les curés de La Clusaz devait y célébrer, le jour de la sainte Anne, une grand' messe.

Les paroissiens s'y rendaient en procession dans les temps de calamités, particulièrement pour demander la pluie.

Elle fut restaurée successivement en 1867, 1926 et 1950, recouverte en tavaillons le 19 octobre 1984.

Chapelle du Parc (ou Pas)

Cette chapelle fut construite en 1624 grâce à une fondation de 100 florins donnés par Hugon Pergod, ami de saint François de Sales. Elle fut dédiée à Marie pour la protection des voyageurs.

Actuellement, cette chapelle fait d'objet d'une opération de restauration menée par l'association Patrimoine et Tradition.

Chapelle de Gotty

La chapelle Notre-Dame de la montagne, dédiée à saint Pierre et à saint Antoine de Padoue, fut fondée par Maître Pierre Masson, notaire, en 1691-1692.

La toiture et le clocheton ont été rénovés et recouverts en tavaillons en 1987.

Chapelle du Var

Au village du Var, une chapelle fut fondée par les héritiers de François DONZEL-CURTET (Jacques, Antoine, Claudia et Pernette CURTET) en l'année 1676, sous le vocable de saint François de Sales, de saint Grat et de saint Symphorien.

Chapelle du Fernuy

Au village du Fernuy, une chapelle sous le vocable de Notre-Dame-des-Neiges et de saint Our fut fondée en 1738 par Révérend Claud-Joseph TOURNIER, curé de la paroisse, Révérend François HUDRY

Chapelle des Confins

La construction de cette chapelle par le rvrend Pollet, curé de la paroisse, fut décidée par tous les cluses à la suite de la terrible gelée qui, la nuit du 2 au 3 septembre 1833 dtruisit toutes les récoltes, y compris les pommes de terre. Elle fut dédiée à saint Jean l'Evangéliste, saint Jean-Baptiste et aux quarante martyrs.

Depuis, les paroissiens y venaient en procession pour demander le beau temps comme ils allaient aux Aravis pour demander la pluie.